Trois nouveaux artistes à l’Agence!

Auteur-compositeur-interprète prisé par critique et public, récipiendaire du Prix de la chanson SOCAN (« Le nouveau vocabulaire », 2015, quatre nominations à l’ADISQ 2017 pour Cette chose qui cognait au creux de sa poitrine sans vouloir s’arrêter), Antoine Corriveau se redéfinit d’un opus à l’autre tout en imposant sa signature de façon toujours plus marquée. Telle une trace à la fois racée et judicieusement écorchée – tantôt dépouillée, tantôt magnifiée par de fins arrangements – il affine sa griffe, ferme et posée. Sur scène, le musicien envoûte, se donnant des allures de bête, et laissant le flot de poésie rugir dans tous les sens, s’appuyant sur une musique contrastée, laissant une grande place aux cordes, au piano et aux cuivres qui s’enlacent et s’abandonnent aux étreintes.


Après s’être taillé une place parmi la frange la plus novatrice du rap canadien au sein des formations Jacobus & Maleco et Radio Radio, le néo-écossais présente son projet solo appelé désormais Jacques Jacobus, conjugaison entre le nom qu’il emploie à la ville (Jacques Alphonse Doucet) et celui grâce auquel il mettait au monde son alter-ego hip-hop il y a plus de quinze ans (Jacobus). Avec son album Le retour de Jacobus, sorti en mars 2017, quelque part entre introspection et hédonisme, entre questionnements et déhanchements, entre rap et électro, il réconcilie la candeur de sa jeunesse et le raffinement du trentenaire qu’il est aujourd’hui.


Clip officiel de «Ma vie c’est un movie»


Soutenu par des médias majeurs (Les Inrocks, Trax, Noisey, The New York Times etc.), KillASon est en train de prouver au monde entier son potentiel de séduction, porté par un hip-hop aussi hybride que foisonnant. Jeune rappeur français s’exprimant en anglais, KillASon nous transporte dans un univers unique et affirmé, prêt à EXPLOSER. On le découvre en 2016 avec son premier album, The Rize, et il nous éblouit avec ses derniers EP STW1 (2017) et STW2 (2018). Muni d’une grande agilité verbale, il nous présente un spectacle en solo d’un esthétisme soigné presque multidisciplinaire, mélangeant danse et musique électro agressive à la pop. On découvre un rap à ses origines avec son énorme soif d’expression, s’alliant à un univers presque futuriste.


Clip officiel de «Wrong»

En voir plus ici